Robe Emma

260,00

1 en stock

Categories: ,

Yokoniki Kaboko shibori teint à la racine de garance pour le haut sur

55% Chanvre et 45% Coton
La ceinture et les manches ont demandé 3 Yanagi shiboris avec teinture à la garance sur

jersey de 55% Chanvre et 45% Coton
La teinture de la jupe est faite à la racine de garance sur Soie brute

 

Small à Medium
Rouge

Textil : “La cantate du chanvre”, France



Pièce unique !

La taille vous sied mais pas la couleur ?
La couleur vous plait mais la taille n'est pas adaptée ?
Cet article est fait pour vous mais n'est plus en stock ?
Contactez nous !

Informations complémentaires

Procédé de teinture Mordançage et engallage: Le mordançage est une étape préliminaire et pratiquement incontournable de la plupart des teintures végétales. Il consiste à donner un bain de sels métalliques au tissu ayant pour fonction de créer un pont entre les fibres et les teintures et d'y fixer la coloration durablement. Parfois des acides organiques sont rajoutés à ce bain (crème de tartre, acide oxalique, vinaigre, acide citrique). Les fibres cellulosiques ont besoin d'un bain de tanin pour bien lier les sels métalliques au textile. A l'atelier, suivant des principes écologiques strictes, nous utilisons uniquement l'aluminium, le fer, et un peu d'oxalate de titane et sans rejeter de déchet. Les sels métalliques et le tanin sont classés comme mordant.
Shiboris: Le shibori est un ensemble de techniques japonaises de teinture à réserve. Le tissu peut être ligaturé, plié, tordu, noué ou cousu. Chacune de ces techniques demande une attention particulière. Certaines de ces techniques demandent des heures de travail innombrables à mettre en oeuvre mais aussi pour dénouer et découdre à la fin des processus de teinture. Le tissu devra être manipulé tout le long du bain de teinture afin que la couleur arrive en son coeur. Le résultat est inestimable et rend le textile précieux.
Teinture végétale: Les feuilles et tiges, ou les racines sont broyées et mise à tremper dans de l'eau de plusieurs heures à plusieurs jours avant d'être mise à cuire. Suivant la plante utilisée on atteindra ou non le bouillon. On laissera le jus à part avant de refaire une seconde extraction avec de la nouvelle eau. On utilisera le liquide de ces deux extractions comme bain de teinture.
Volume de travail Teinture et confection: 24-32h